Informations de FEDECRAIL

17

07

21

Changements au sein du Conseil d'administration de FEDECRAIL

Il y a eu quelques changements dans le Conseil d'administration de FEDECRAIL avec l'élection lors de la seconde partie de l'Assemblée Générale en juin 2021 à Diegem, Belgique : Gottfried Aldrian, Mimmi Mickelsen et Frédéric Riehl sont les nouveaux membres du Conseil. Jaap Nieweg a été réélu président. Le vice-président et trésorier Heimo Echensperger (Allemagne), qui n'était plus disponible après 12 ans conformément aux statuts, ainsi que le vice-président Peter Ovenstone (Royaume-Uni) et le membre du conseil d'administration Jonas Svartlok (Suède), se sont retirés. Le Président a remercié les membres sortants pour leurs années d'engagement, en espérant qu'ils continueront à soutenir le travail de FEDECRAIL. Un mot spécial de remerciement a été adressé à Heimo Echensperger, membre de la Commission Morgan depuis 1989, qui a lancé l'organisation européenne, puis membre du conseil d'administration de Fedecrail depuis 1994.

Le Comité exécutif est composé comme suit : Le président Jaap Nieweg (Pays-Bas), les vice-présidents Pierluigi Scoizzato (Italie), Mimmi Mickelsen (Suède) et Bruno Fleury (France), le trésorier Frederic Riehl (Suisse), le secrétaire Kees Wijnnobel (Pays-Bas) et les membres du conseil d'administration Gottfried Aldrian (Autriche) et Jozef van der Perre (Belgique).

09

06

21

Diffusion en ligne : relier le tourisme et le rail

Les possibilités de développement durable du tourisme ferroviaire au cours de la présente décennie et le redressement nécessaire après la pandémie du COVID 19 ont été au centre d'une discussion en ligne avec des experts du secteur ferroviaire, menée par UIC TopRail (World Rail Tourism) et ETOA (European Tourism Association). FEDECRAIL est un partenaire de l'UIC TopRail. Dans le contexte de l'urgence climatique, la création et la distribution de nouveaux produits de voyage ferroviaire de loisirs ont été discutées à l'aide d'exemples de meilleures pratiques tirés d'études de cas internationales et intra-européennes, à voir ici.

29

05

21

Nouveau programme de financement d'Interreg CENTRAL EUROPE

Le nouveau programme de financement de sept ans d'Interreg CENTRAL EUROPE pour 2021-27 est presque prêt. Interreg, ou comme on l'appelle officiellement, « la coopération territoriale européenne », fait partie de la politique structurelle et d'investissement de l'Union européenne. Depuis plus de 20 ans, elle soutient la coopération transfrontalière en Europe centrale entre les régions et les villes afin de renforcer les capacités de développement régional dans les domaines de l'innovation, de la réduction des émissions de carbone, de la protection des ressources naturelles et culturelles, ainsi que du transport et de la mobilité. FEDECRAIL a participé à de précédents projets Interreg CENTRAL EUROPE.

Le programme de financement n'est pas géré de manière centralisée par la Commission européenne. Au contraire, sur le terrain, dans chaque zone frontalière, dans chaque zone de coopération transnationale, des représentants des autorités nationales et régionales des États membres participants se réunissent et, avec la participation des autorités locales, des partenaires économiques et sociaux et des organisations non gouvernementales telles que FEDECRAIL, définissent les priorités de développement du programme respectif. La mise en œuvre se fait ensuite dans des projets concrets. Au cours du second semestre de 2021, l'appel à la première soumission de nouvelles propositions de projets devrait être lancé.

25

05

21

Grand intérêt pour le premier webinaire FEDECRAIL destiné aux jeunes

L'intérêt suscité par le premier webinaire FEDECRAIL pour les jeunes en avril de cette année a été tel qu'il pourrait devenir une activité mensuelle à l'avenir. 17 jeunes du Royaume-Uni, d'Allemagne, de Roumanie et de Suède se sont réunis virtuellement avec trois organisateurs de l'organisation européenne de coordination et deux représentants de NERHT (New Europe Railway Heritage Trust) pour se retrouver et aborder les questions qui les préoccupent.

Beaucoup de ces jeunes ont déjà participé à un échange de jeunes de FEDECRAIL. Ils ne veulent pas manquer cette expérience importante pour eux à l'avenir. La Fondation NERHT entend continuer à soutenir la participation de jeunes d'Europe de l'Est à des échanges de jeunes afin de promouvoir la diffusion de la préservation des chemins de fer dans les anciens pays communistes.

Des informations sur l'utilisation des médias sociaux par les chemins de fer, en particulier chez les jeunes qui postent régulièrement des nouvelles, des photos et des vidéos, et un aperçu des besoins des jeunes pour s'impliquer davantage et contribuer ont complété l'image d'une première webinaire réussie.rnLa répétition de l'événement sur une base régulière pourrait à la fois cimenter les relations entre les participants et créer un réseau européen entre les jeunes. L'impact des webinaires avec un contenu spécifique et des experts pertinents sera également exploré. Certains jeunes ont spécifiquement demandé une aide dans le domaine de la communication pour que leurs activités ferroviaires leur soient envoyées.

11

05

21

Les nouveaux candidats membres se présentent

Ferrocarril de Sóller. Photo: JAcques Daffis

Lors de la prochaine assemblée générale de FEDECRAIL, qui se tiendra sous forme d'événement hybride à Bruxelles le 19 juin 2021, une décision sera prise concernant l'adhésion de nouveaux membres à la Fédération. Plusieurs organisations historiques ont demandé à être admises. Les aspirants viennent de Biélorussie, de Majorque/Espagne et, en tant que membres individuels, également de Grande-Bretagne, après que l'organisation faîtière de ce pays ait quitté FEDECRAIL au début de l'année.

Il s'agit de Belarus Narrow Gauge Railway Foundation (BY), Ferrocarril de Sóller S.A.(E), Seaton Tramway (UK), Scottish Railway Preservation Society (UK). Sittingbourne & Kemsley Light Railway Ltd (Royaume-Uni), UK Tram (Royaume-Uni) et Ravenglass & EksdaleRailway Co. Ltd. (UK). Vous trouverez de plus amples informations sous le lien (290 MB - chaque fichier du dossier Winzip devra d'abord être téléchargé avant de pouvoir être visualisé).

10

05

21

Prix ECTN 2021 - Tourisme culturel durable

« Régénérer le tourisme européen par la culture, le patrimoine et la créativité » est le thème général des Prix ECTN 2021 - Destination de tourisme culturel durable. L'ECTN est le réseau européen du tourisme culturel, qui invite FEDECRAIL à prononcer un discours lors de sa réunion annuelle et de la cérémonie de remise des prix 2021 en octobre de cette année à Athènes, afin de mettre en valeur l'industrie du patrimoine ferroviaire dans le cadre de l'Année européenne du rail 2021.

Les prix améliorent la visibilité des destinations européennes de tourisme culturel, créent une plateforme de partage d'expériences et de connaissances et favorisent la mise en réseau des destinations. L'appel à candidatures lancé par l'ECTN est l'occasion de mettre en lumière le travail exceptionnel réalisé dans le secteur du chemin de fer historique et son importance pour le tourisme culturel. L'édition 2021 du Prix de la « Destination de tourisme culturel durable » est organisée par ECTN en partenariat avec Europa Nostra, la Commission européenne du tourisme et NECSTouR, avec le soutien du Réseau du tourisme créatif (RTC) et de l'itinéraire culturel « Via Francigena » du Conseil de l'Europe. La date limite de nomination est fixée au 31 mai 2021.

16

04

21

Événements de l'UIC pour l'Année européenne du rail 2021

L'Année européenne du rail 2021 a été officiellement lancée fin mars lors d'une conférence virtuelle conjointe organisée par la Commission européenne et la présidence portugaise. Le lendemain, un Conseil des ministres informel s'est tenu sur le thème du transport ferroviaire. L'initiative, lancée par la Commission européenne pour promouvoir le transport ferroviaire, prend ainsi son envol à un moment difficile, en pleine pandémie de Corona. Il s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par l'Union européenne pour atteindre la neutralité climatique d'ici 2050, dans le cadre du "Green Deal" européen.

La Commission européenne et ses partenaires visent à souligner l'importance du transport ferroviaire par le biais de nombreux événements, projets et activités dans toute l'UE : L'industrie ferroviaire innovante de l'Europe, son rôle dans la culture et le patrimoine européens, sa connectivité aux régions, aux personnes et aux entreprises, sa part dans le tourisme durable ainsi que son rôle dans les relations de l'UE avec les pays voisins. L'un des objectifs est de faire connaître ce mode de transport respectueux de l'environnement, notamment auprès de la jeune génération.

L'UIC (Union Internationale des Chemins de fer), dans le cadre de l'initiative de l'UE, prévoit une série d'événements couvrant un large éventail d'activités dans le secteur : d'une "Semaine internationale du transport vert" coïncidant avec la Journée mondiale de l'environnement des Nations unies en juin et la Semaine verte de l'UE, à une "Journée de l'accessibilité" et un symposium international visant à montrer la résilience et l'innovation du système de transport ferroviaire et à se préparer à la "nouvelle normalité" - les nouveaux défis (multi)mobiles du futur. (Plus d'informations ici)

Grâce à un protocole d'accord avec l'UIC et à sa participation aux travaux de l'UIC TopRail visant à promouvoir le tourisme ferroviaire, FEDECRAIL travaille avec les chemins de fer nationaux pour développer et promouvoir l‘Année européenne du rail. La commissaire européenne à la culture et à l'éducation, Mariya Gabriel, a qualifié la présentation des "7 Most Endangered 2021" d’Europa Nostra récemment de bon début pour l'événement. Auparavant, elle avait déjà souligné explicitement que les chemins de fer constituaient un élément essentiel de la culture et de l'identité européennes et qu'ils seraient un élément clé du "Green Deal européen“.

09

04

21

Une étape importante pour le chemin de fer d'Achenseebahn

Photo, Octobre 2020: Gunter Mackinger

Le chemin de fer d'Achensee, au Tyrol/Autriche, a réussi ! Il a été inclus dans la liste 2021 des "7 plus menacés" d'Europa Nostra, l'association européenne de protection du patrimoine culturel. Chaque année, cette liste nomme les monuments, sites et paysages les plus menacés en Europe afin de mobiliser les partenaires publics et privés à tous les niveaux pour trouver un avenir viable aux joyaux du patrimoine culturel.

Pour le chemin de fer d'Achensee, qui a fait faillite il y a un an après que les politiciens du Land du Tyrol ont refusé de lui accorder les fonds nécessaires à son entretien, cette liste pourrait constituer une étape importante de son sauvetage. Dans son caractère unique, utilisant les locomotives, le matériel roulant et les infrastructures d'origine depuis son ouverture en 1889, il doit être préservé en tant qu'élément important du patrimoine culturel autrichien et jouer pleinement son rôle dans le développement du tourisme durable et du Green Deal européen une fois la pandémie terminée.

Tant la commissaire européenne à la culture et à l'éducation, Mariya Gabriel, que le secrétaire général d'Europa Nostra, Sneska Quaedvlieg-Mihailovic, soulignent que la sauvegarde du chemin de fer d'Achensee serait particulièrement opportune en cette Année européenne des chemins de fer 2021.

18

03

21

Webinaires au lieu de l'échange de jeunes 2021 à partir d'avril

Échange de jeunes 2017 en Italie

Corona et ses conséquences empêchent un échange de jeunes FEDECRAIL d'avoir lieu cette année encore. La situation sanitaire en Europe est si grave qu'il n'y a aucune garantie que le camp puisse être organisé en toute sécurité pour les jeunes. En outre, on peut s'attendre à une augmentation des frais de voyage à l'avenir, en raison de la réduction des vols bon marché, que les jeunes participants à un échange de jeunes ne peuvent pas se permettre. FEDECRAIL proposera donc prochainement des réunions alternatives sur Internet. Elles doivent servir à rétablir les relations avec les jeunes des années précédentes et à impliquer de nouveaux jeunes intéressés.

L'objectif est de créer un véritable réseau européen de jeunes passionnés par le domaine des chemins de fer historiques et des musées ferroviaires. Une plus grande participation de la jeune génération devrait également favoriser la coopération entre tous les membres de l'association. En interagissant avec d'autres volontaires, les jeunes se sentiront plus intégrés, surtout en cette période où les contacts physiques sont limités.

Dans un premier temps, trois réunions sont prévues sous forme de webinaires, qui débuteront vers la mi-avril par une série de présentations et le partage des expériences de la période Covid. Le groupe d'échange de jeunes étudie aussi actuellement la possibilité de partager sur d'autres réseaux de médias sociaux utilisés par les jeunes. Plus les contacts sont établis sur l'internet, plus les jeunes auront envie de se rencontrer physiquement lorsque cela sera à nouveau possible.

03

03

21

Une nouvelle coopération unique du secteur européen du patrimoine mobile

FEDECRAIL soutient une nouvelle coopération unique du secteur européen du patrimoine mobile. La pandémie mondiale COVID-19 suggère que l'attention portée aux fils environnementaux du réchauffement climatique a été repoussée. Mais si l'on examine cet aspect de notre comportement dans une perspective à plus long terme, l'exécution du Plan Paris - l'objectif d'une place équitable dans le "Green Deal" de l'UE - exigera de nous tous une attention maximale.

L'année dernière, l'Agence nationale néerlandaise du patrimoine culturel, en étroite collaboration avec la fondation néerlandaise de la Collection historique mobile, a entrepris diverses activités dans le cadre de la coopération européenne dans le domaine du patrimoine mobile.

Les différents présidents des organisations faîtières européennes pour le patrimoine historique mobile, c'est-à-dire les secteurs routier, ferroviaire et aérien, ont convenu d'intensifier cette coopération, à laquelle seront également invités à se joindre le secteur de l'eau et le secteur du patrimoine industriel en activité.

Le conseil d'administration de FEDECRAIL a décidé d'intensifier encore cette coopération, afin de mettre en place une plate-forme qui formulera des objectifs centraux, qui, dans les futures discussions sur le climat politique, devraient contribuer à des discussions et des prises de décision claires au Parlement européen et à la Commission européenne et aideront à assurer un avenir stable à nos formes de patrimoine.

FEDECRAIL se prépare à organiser des réunions en ligne dans les prochaines semaines avec les conseils d'administration des différentes organisations faîtières nationales du patrimoine ferroviaire membres de FEDECRAIL afin d'écouter leurs idées sur ce sujet important.

18

12

20

HRA quitte FEDECRAIL à la fin de l'année

La période de transition britannique arrivant à son terme le 31 décembre 2020 et après la décision référendaire britannique de 2016 de quitter l'UE, la Heritage Railway Association of the UK and Ireland (HRA) a décidé de démissionner de Fedecrail à compter du 1er janvier 2021. Membre fondateur depuis la création de Fedecrail en 1995, la nouvelle de son départ imminent a été accueillie avec une certaine tristesse. Le président, Jaap Nieweg, commente:

« Ces derniers mois ont été marqués par une incertitude et des difficultés sans précédent pour nous tous en ce qui concerne Covid-19 et je peux comprendre qu'avec Brexit, le Royaume-Uni soit confronté à de nombreux défis alors qu'il passe à une nouvelle phase de son histoire. Bien entendu, le Royaume-Uni ne quitte pas l'Europe, mais seulement l'UE, et j'espère sincèrement que le gouvernement britannique réussira à conclure un accord commercial avec l'UE avant la fin de l'année. Pendant de nombreuses années, les membres du conseil d'administration, les dirigeants, les amis et les sympathisants britanniques se sont révélés d'une valeur inestimable dans le travail que nous accomplissons à Fedecrail et je ne doute pas qu'ils continueront à le faire en veillant à ce que nous représentions tous les membres avec la voix la plus forte possible lorsqu'il s'agit de notre objectif collectif de promotion et de sauvegarde du patrimoine ferroviaire européen. En attendant, mon objectif est que nous accueillions les candidatures individuelles des chemins de fer britanniques et irlandais et je suis heureux de dire que c'est déjà le cas. J'espère également accueillir à nouveau la HRA en tant que membre dans quelques années, une fois que la poussière de Brexit se sera dissipée ».

16

12

20

Un des 7 sujets les plus menacés ?

Achenseebahn, 10 décembre 2020. Photo: Gunter Mackinger

L'Achensee Steam Cog Railway est le seul chemin de fer public au monde qui, depuis son ouverture en 1889, utilise encore tout l'équipement d'un système ferroviaire de la fin du XIXe siècle. Ces éléments sont des locomotives à vapeur, des voitures de voyageurs, une salle des machines avec pont transbordeur, un atelier, des rails, des barrages et des ponts.

Au printemps 2020, la compagnie de chemin de fer d'Achensee a fait faillite et les subventions promises par le gouvernement provincial du Tyrol n'ont pas été versées. Cet exemple authentique du patrimoine industriel européen risque de se détériorer rapidement en raison du manque d'entretien pour assurer son fonctionnement original et continu.

ICOMOS Autriche, avec le soutien d'Europa Nostra Autriche, a proposé la ligne de chemin de fer à vapeur d'Achensee dans le cadre du « programme 2021 des 7 sites les plus menacés », auquel Fedecrail participe depuis 2019.

Le groupe consultatif du programme a fait part de ses commentaires : « Nous espérons que d'éventuelles renégociations des problèmes de financement pourraient porter leurs fruits. Le soutien du public pour le sauvetage du chemin de fer est en augmentation, non seulement grâce aux activités de l'Association de soutien des Achensee mais aussi grâce aux bénévoles enthousiastes qui gèrent la ligne à eux seuls ».

06

12

20

Le Groupe Tramway renforce la communication

En 2020, le groupe sur les tramways a traité plusieurs questions, telles que l'impact de Covid-19 sur les tramways historiques et le travail de normalisation effectué au nom de l'UE. Au cours de l'année, une visite a été rendue au British Tram Group. Une visite très intéressante qui a donné un aperçu de la manière dont l'association travaille au sein de la HRA (Heritage Railway Association) pour les tramways historiques.

Pour les années à venir, le groupe du tram a développé un plan d'action avec une communication accrue et des web conférences avec les membres. Le groupe voit les différents besoins et que le travail au sein du groupe du tram consiste de plus en plus à visiter activement les membres et à se réunir en ligne.

Le groupe des tramways prévoit d’assister à la réunion annuelle des tramways allemands AHN. Cependant, la tentative d'organiser un "voyage pratique" dépend exclusivement de l'évolution de la pandémie. Le groupe Tramway espère une année 2021 passionnante avec de nombreux échanges internationaux et espère apprendre beaucoup les uns des autres.

02

12

20

FEDECRAIL Échange de jeunes uniquement en 2022

L'évolution de la pandémie de corona n'est toujours pas prévisible. Pour cette raison, FEDECRAIL a décidé de reprogrammer l'échange de jeunes qui avait déjà été reporté cette année. L'échange de jeunes prévu dans le sud-ouest de l'Angleterre à la West Somerset Railway et au Seaton Tramway, auquel sont invités les jeunes amateurs de chemins de fer de musée âgés de 16 à 25 ans, n'aura pas lieu avant 2022.

21

11

20

Exploitation historique du tramway pendant la pandémie

Göteborg. Photo: Ingrid Schütte

Le groupe de trams FEDECRAIL a interrogé la plupart de ses membres en Europe sur l'impact de la pandémie sur l'exploitation de leurs tramways historiques. Par conséquent, les conseils généraux et les restrictions varient d'un pays à l'autre, tout comme le maintien de l'ouverture ou de la fermeture des frontières ou d'autres mesures. Compte tenu de l'approche différente et du fonctionnement différent des tramways, il est difficile de donner une image globale complète.

De nombreuses organisations n'étaient pas autorisées à fonctionner du tout, ou avaient des activités très limitées et avaient peu de passagers lorsque le tourisme était faible. Un autre problème pour les chemins de fer était l'âge moyen élevé des volontaires, tant dans les exploitations de tramways que dans les ateliers. Cependant, il existe aussi des exemples de musées qui ont pu se concentrer davantage sur le travail dans les ateliers.

À Stockholm, par exemple, il n'était autorisé à voyager que sans passagers. À Göteborg et à Norrköping, le trafic historique était autorisé, mais le manque de touristes a poussé l'entreprise dans le rouge. Il en va de même pour Rotterdam et Bruxelles. À Bruxelles, le travail se faisait dans l'atelier, mais le musée était fermé. En Norvège et en Finlande également, il y a eu peu d'activité, en Allemagne presque aucune.

En revanche, les musées de Skjöldnäsholm, au Danemark, et de Malmköping, en Suède, ont enregistré davantage de visiteurs de la région, tout comme les musées situés en dehors des villes aux Pays-Bas. La situation est moins positive pour les musées britanniques : Ils n'étaient guère ouverts et ont dû annuler des événements majeurs.

10

11

20

John Poyntz est décédé à l'âge de 82 ans

John Poyntz - ancien inspecteur en chef de l'inspection des chemins de fer britanniques chargé de la réglementation de la sécurité des chemins de fer du patrimoine - est décédé le 2 novembre 2020 à l'âge de 82 ans après une longue période de mauvaise santé. Tant pendant son mandat qu'à sa retraite, il a été une source de conseils très précieux sur les questions de sécurité. Au sein de Fedecrail, il était un Ami de FEDECRAIL et a participé régulièrement pendant de nombreuses années à nos conférences. Pendant sa carrière ferroviaire militaire, il a exercé dans le Royaume Uni, et en Allemagne, y compris pour les trains du corridor militaire de Berlin. Il était à la fois un véritable passionné de chemins de fer et un professionnel du secteur. Tous ceux qui l'ont connu se demanderont ce qu'il adviendra maintenant de ces petits livrets dont il remarquait toujours quelque chose d'un grand intérêt ... Son esprit vif et son humour contagieux nous manqueront à tous.

27

10

20

Objectif: une place équitable dans le Green Deal

Quatre décisions pour l'avenir dans le cadre du Green Deal européen

La 16e conférence annuelle de la Route européenne du patrimoine industriel (ERIH) s'est tenue à Oberhausen/Allemagne en octobre 2020 sous le slogan "Keep the wheels turning - Making industrial heritage fit for generational change". L'orateur principal de l'événement était le président de FEDECRAIL, Jaap Nieweg, qui a mis en lumière le thème de la conférence du point de vue des musées européens et des chemins de fer touristiques qui, comme l'ensemble du secteur culturel, sont actuellement confrontés aux effets de la Convention de Paris, de le Brexit et de la pandémie COVID 19, ainsi qu'à la transition vers la jeune génération. Un objectif clé pour le patrimoine industriel et mobile doit être - selon Nieweg - d'obtenir une place équitable dans le Green Deal, qui est la réponse européenne à la Convention de Paris sur l'environnement.

Une façon d'y parvenir, a-t-il dit, est de traiter la question du charbon en prenant des décisions clés sur la manière de préserver son authenticité conceptuelle, de séparer les objets qui dépendent fortement ou faiblement des combustibles fossiles, de réduire le CO2 lorsque cela est possible et de reconnaître le charbon comme une valeur réelle d'authenticité conceptuelle. Une mine de charbon sélectionnée devrait être maintenue en fonction comme un musée, à la fois pour fournir de la documentation aux visiteurs et pour alimenter le patrimoine mobile.

En raison de la pandémie de corona, la conférence annuelle a eu lieu à la fois au musée industriel du Conseil régional de Rhénanie, la Zinkfabrik Altenberg, et en ligne. L'ERIH (European Route of Industrial Heritage) est un réseau des principaux sites du patrimoine industriel européen.

12

09

20

2021 - l'Année européenne du rail

La Commission européenne a proposé de déclarer 2021 l'Année européenne du rail. Des événements, des campagnes et des initiatives seront utilisés pour promouvoir le rail en tant que mode de transport durable, innovant et sûr. Cette année européenne devrait contribuer à atteindre les objectifs du "Green Deal" européen dans le secteur des transports. Les transports représentent actuellement un quart des émissions de gaz à effet de serre dans l'UE. Ils doivent être réduits de 90 % d'ici 2050. La Commission européenne souligne que le rail, en tant que l'un des modes de transport les plus durables et les plus sûrs, jouera un rôle important dans le système de mobilité européen de demain. Les chemins de fer relient les personnes, les régions et les entreprises dans toute l'UE et sont également la preuve du savoir-faire technique en Europe et font partie du patrimoine culturel.

L'année 2021 a été choisie parce que ce sera la première année complète au cours de laquelle les règles convenues dans le quatrième paquet ferroviaire seront mises en œuvre dans toute l'UE. L'année 2021 marquera également plusieurs anniversaires importants pour les chemins de fer : le 20e anniversaire de la première directive européenne sur un marché unique des transports, le 100e anniversaire de la fondation de l'Union internationale des chemins de fer (UIC), le 175e anniversaire de la première liaison ferroviaire entre deux capitales de l'UE (Paris-Bruxelles), ainsi que les 40 ans du TGV, les 30 ans de l'ICE et, enfin, les 25 ans de l'Eurostar et du tunnel sous la Manche.Le Parlement européen a approuvé la proposition à la mi-octobre.

15

08

20

Questionnaire de l'impact de la crise COVID-19

La pandémie met l'écosystème du tourisme de l'UE sous une pression sans précédent. En raison des restrictions imposées aux voyages et d'autres restrictions, le tourisme a progressivement cessé au cours du premier trimestre 2020 dans l'UE et dans le monde. L'OCDE estime que ce déclin est de 45 à 70 pour cent, selon la durée de la crise sanitaire et le rythme de la.

Le Comité économique et social européen (CESE) prépare actuellement un avis sur la communication de la Commission. C'est pourquoi le rapporteur de l'avis, M. Panagiotis Gkofas, et le groupe d'étude sur le tourisme et les transports en 2020 et au-delà ont préparé ce questionnaire à partager avec les organisations du secteur du tourisme dans l'UE. Le CESE intégrera ses conclusions dans son avis, qui sera adopté en septembre 2020 et sera présenté à la Commission européenne et aux autres institutions de l'UE.

Complétez le questionnaire avant le 30 août 2020.


A voir les nouvelles des derniers mois


vers le 'haut

updated 01.03.2020