Qu’est FEDECRAIL?


LES 20 ANS DE FEDECRAIL

L’Assemblée Générale Annuelle de la Fédération Européenne des Musées et Chemins de Fer Touristiques, qui s’est tenue à Budapest est spéciale car elle célèbre les 20 ans de l’organisation européenne. Les délégués se sont réunis en avril, et ont participé à un programme de conférences et d’excursions en Hongrie. Nous profitons de cette opportunité pour retracer une rétrospective des deux décades passées, et pour considérer les résultats obtenus.

Depuis plusieurs années, il y avait de la coopération entre les musées et les chemins de fer touristiques d’Europe. Tout a démarré en 1989, au cours d’une conférence organisée par l’ARPS anglaise (Association of Railway Preservation Societies), qui se déroulait à Utrecht pour célébrer les 150 ans des chemins de fer néerlandais. Lors de cette première rencontre européenne, et ensuite à Hameln (D) en 1991, on a suggéré la création d’une association européenne. Les participants ont pensé que dans une Europe en développement, plus de coopération était nécessaire entre les musées et les chemins de fer touristiques.

Après une période de discussions, de recherches et de préparations, réalisées par un comité de pilotage constitué lors de la réunion d’Hameln, FEDECRAIL a été fondé en 1994 à Louvain (B), conformément à la loi belge. Les statuts prévoient la coopération et l’aide mutuelle, l’étude et la résolution des problèmes communs, et la représentation des intérêts au niveau européen.

Le développement fut lent pendant les premières années, mais bientôt l’impact des règles et des directives de l’Union Européenne a été important. Egalement le nombre de pays adhérents a atteint 27, un chiffre qui ne change plus beaucoup actuellement. Les organisations en Europe de l’Est ont été informées de l’existence de FEDECRAIL grâce à l’association anglaise NERHT (New Europe Railway Heritage Trust).

Au cours des années FEDECRAIL a réussi, principalement grâce aux bons offices de Brian Simpson, Député Européen, à obtenir des changements à 14 projets de directives européennes, sans oublier la toute première campagne qui a permis de retirer la célèbre directive sur les “surfaces chaudes” qui nous aurait obligé à isoler toutes les conduits de vapeur, et à peindre notre équipement en “jaune à haute visibilité”.

Brian Simpson a aussi obtenu une dérogation dans les règles européennes, pour les chemins de fer locaux isolés, comme les transports urbains et les chemins de fer touristiques, à condition qu’ils respectent les règlements nationaux. En particulier, il a négocié une dérogation pour éviter la séparation de l’infrastructure et de l’exploitation pour les musées et les chemins de fer touristiques. Il a également obtenu une dérogation pour les ateliers des chemins de fer musées, et pour les licences de conducteur. Il a aussi obtenu une dérogation pour le niveau des assurances requis pour les trains historiques circulant sur le réseau principal, et pour la vente à distance. FEDECRAIL a également participé au lobby contre l’interdiction de la créosote dans les traverses de chemin de fer, et contre l’interdiction absolue de certains diluants de peinture. De plus, Brian Simpson, qui a été nommé Président du Comité Transport et Tourisme du Parlement Européen, a obtenu une dérogation pour les ventes de programmes de voyage complets.

De plus, Brian Simpson a organisé une réunion entre FEDECRAIL et l’Agence Ferroviaire

Européenne (ERA), et a obtenu que Fedecrail ait le statut d’organisme représentatif auprès de cette agence. Ceci signifie que FEDECRAIL doit être officiellement consulté dans la préparation des projets de règles ferroviaires introduites par l’ERA. Cette obtention est partiellement due à la bonne réputation de la Fédération, grâce à sa présence dans le rapport sur le patrimoine industriel et le tourisme rural, réalisé par la Commission Transport et Tourisme du Parlement Européen.

Des Membres du Conseil de FEDECRAIl sont intervenus à au moins huit reprises pour des problèmes nationaux, à la demande de nos Membres, et même parfois hors de l’Union Européenne. En 2002, à Riga, il a été décidé de rédiger une Charte Culturelle, qui se nommera La Charte de Riga. Cette Charte précise comment traiter les matériels historiques quand on les restaure, et quand on les maintient en état de marche, de telle sorte que les valeurs culturelles soient préservées. La Charte de Riga est un outil utile quand nous communiquons avec les institutions culturelles et internationales.

FEDECRAIL a aussi d’autres actions à son crédit, comme la création de groupes de travail, les échanges de jeunes lors d’un camp annuel, la reconnaissance par l’Agence Ferroviaire Européenne, la représentation au Comité du Patrimoine Industriel d’Europa Nostra, et des invitations pour participer à des réunions de l’Europe et autres séminaires, et pour y effectuer des présentations.

Au cours des années, FEDECRAIL a élargi le nombre de pays qui envoient des bénévoles. Le Conseil se compose de membres de sept pays différents. Dans les premières années, il est exact de dire que les Britanniques dominaient dans les membres du Conseil et les Officiers, bien que la Grande Bretagne représente seulement 30% des chemins de fer historiques et des Musées d’Europe. Aujourd’hui, les Officiers viennent de Suède, Grande Bretagne, France, Allemagne, Luxembourg, Autriche et Lettonie.

FEDECRAIL est une véritable organisation de bénévoles, et elle n’emploie pas de personnel rétribué. Enfin, il y a l’impact des groupes de travail, particulièrement le groupe des Circulations de trains historiques, qui a réussi l’opération avec l’ERA.

Bien que FEDECRAIL pense qu’il a bien participé pour l’aide à ses membres, mais aussi pour  tous les chemins de fer historiques et musées à travers l’Europe, il n’y a pas de place pour de la complaisance, car nous aurons à faire face à de nouveaux défis.

Faits à FEDECRAIL

FEDECRAIL – la Fédération Européenne des Chemins de fer Touristiques et Historiques – est une organisation de droit belge. Elle a été créée en avril 1994 à Bruxelles et confirmée par décret royal belge.

FEDECRAIL – est l’organisation européenne de coordination de tous les amis du transport sur rail qui s’occupent de la conservation, de la protection et de l’exploitation des véhicules de chemin de fer historiques.

FEDECRAIL – représente actuellement 42 membres provenant de 27 pays dans l'ensemble 650 chemins de fer touristiques et historiques.

FEDECRAIL – Peuvent être membres toutes les organisations de coordination nationales européennes des musées ferroviaires et chemins de fer touristiques. Les fédérations individuelles uniquement s’il n’existe aucune organisation nationale. Les membres individuels ou les fédérations extérieures à l’Europe peuvent être promoteurs, mécènes ou sponsors sans droit de vote dans le cercle des "Amis de FEDECRAIL".

FEDECRAIL – entend être la jonction entre les fédérations nationales de coordination et les institutions européennes (parlement de l’U.E., commissions de l’U.E., directions générales de l’U.E., etc.)

FEDECRAIL – est le forum de discussion et d’échange d’informations pour les musées ferroviaires et chemins de fer touristiques européens.

FEDECRAIL – La présidence et les responsables (organes directeurs) sont issus de toutes les fédérations membres européennes et travaillent exclusivement à titre honorifique.

FEDECRAIL – édite trois fois par an un bulletin avec toutes les informations importantes.

FEDECRAIL – organise une fois par an une conférence avec des thèmes européens spécifiques relatifs aux musées ferroviaires et chemins de fer touristiques, tels que la conservation et la protection du patrimoine européen, la jonction entre les régions, la sécurité du travail, le financement, la législation, l’harmonisation, la protection de l‘environnement, etc. La conférence comporte toujours des voyages d’étude sur 3 jours aux environs du lieu de la conférence.

Questionnaire auprès des membres de Fedecrail – Les statistiques de 2014

Des membres de 16 pays ont participé au questionnaire de Fedecrail dont le but était de couvrir des perspectives économiques, culturelles et sociales sur l’importance des chemins de fer représentés par la Fédération européenne.

L’Allemagne, Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, la Lettonie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse ont participé à l’enquête.Les statistiques ont montré que les répondants accueillaient plus de 20 millions de visiteurs par an.

La majorité et de loin, 11 millions, se comptait en Grande-Bretagne, suivie de la France avec 3,7 millions, de l’Allemagne avec 2,2 millions et ensuite l’Autriche avec 1,4 millions de visiteurs.

Les chemins de fer opèrent sur plus de 5.200 kilomètres. Le réseau le plus long de trains historiques, 1300km,  se trouve en Allemagne. La France en compte presque autant avec 1.200 km, suivie de l’Autrice avec 1.100 km et la Grande-Bretagne avec 890km. En Italie, au Portugal et en Espagne, les voies ne sont pas la propriété des membres.

Le nombre de locomotives à vapeur s’élève à environ 2000. La Grande-Bretagne mène et de loin avec 866 locomotives. L’Allemagne vient ensuite avec 320 locomotives qui équivalent plus ou moins à l’Autriche (157) et la France (150) prises ensemble.

Selon l’enquête, le personnel au travers de l’Europe se compose de quelque 35.000 bénévoles et de 4.000 employés. La Grande-Bretagne compte le plus de bénévoles avec 19.100 personnes alors qu’il y en a environ 3.000 en France, et 2.200 en Allemagne. En plus, c’est aussi en Grande-Bretagne qu’on trouve le plus d’employés avec 2.273 personnes comparées à 800 en France et 420 en Allemagne.

Les statistiques le fédérations national dans leur intégralité suivent:

Pays GB F D A S DK N B NL I
Nombre de Membres 179 95 80 35 36 18 7 9 29 20
Visiteurs 11 000 000 3 700 000 2 200 000 1 400 000 120 000 168 000 70 000 160 000 700 000 --
km de Ligne 890 1 200 1 300 1 100 150 100 90 70 160 --
Locomotive a Vapeur 866 150 320 157 120 75 11* 16* 91 25*
Benevoles 19 100 3 000 2 200 850 1 300 740 160 350 1 700 600
Salaries 2 273 800 420 150 45 4 12 27 85 0

* Locomotives à vapeur en ordre de marche

vers le 'haut

updated 24.01.2016